Connaitre la nature du sol : argileux, calcaire…

Le sol, la terre et les engrais sont des éléments essentiels au bon développement des végétaux. Connaître les caractéristiques du terrain est fondamental si l’on veut améliorer les soins apportés à nos plantes.

Le sol est l’endroit par lequel les végétaux sont retenus en y obtenant, grâce à leurs racines, eau et nutriments. Il est donc essentiel de connaître les caractéristiques d’un sol afin de savoir quelle culture peut prospérer. Chaque terrain présente certaines caractéristiques que nous allons examiner à continuation.

Le tempera du terrain

C’est le degré d’humidité dont le sol a besoin afin que nous puissions le travailler. Lorsque la terre n’est pas assez humide, la semée et le développement des plantes ne se réalise pas correctement.

Connaitre Le ph du sol

Cet indice indique l’acidité ou l’alcalinité d’un sol. Le ph limitera la culture de certaines plantes. Un sol très acide, c’est-à-dire, avec une valeur inférieure à 7 (ph neutre), retiendra peu de nutriments. Les sols alcalins (valeurs supérieures à 7), quant à eux, assimilent mal le fer, minéral essentiel à la photosynthèse.

La texture du terrain

La terre qui compose le sol est constituée de particules de tailles diverses qui lui donnent sa texture particulière. Le plus visible, les granulés grossiers ou fins, constituent le sable. La partie moins visible est constituée d’argile et de limon. Selon les proportions, le sol pourra être plus sableux, avec une perméabilité élevée, une bonne aération mais peu fertile. Par contre, plus argileux, le sol sera moins perméable, difficile à labourer mais riche en nutriments.

La structure du sol

Un sol bien structuré signifie un sol constitué de particules (sable, limon et argile) unies de façon à permettre l’aération ainsi qu’une correcte rétention et circulation de l’eau. Les meilleurs sols sont ceux dont les grumeaux ne se défont pas sous l’action de la pluie ou des labours.

Connaître la texture d’un sol : le test du bocal

Vous souhaitez connaître la structure de votre sol ? Effectuez le test du bocal. Il permettra de connaître rapidement la qualité de votre sol. Vous saurez ainsi quoi y planter.

Les plantes adaptées à chaque type de sol

Sols acides

Ils peuvent être de type argileux, sableux ou les deux. La plupart des plantes peuvent y vivre, telles par exemple les camellias, corallines, hamamélis, kalmias, magnolias et rhododendrons.

Sols alcalins

Les plantes qui peuvent être cultivées ici sont limitées. Ces terrains sont de faible absorption pour certains nutriments tels que le fer et le magnésium. Nous pourrons y cultiver par exemple des achillées millefeuille, cloches, tulipes, malvas, acanthes, ails et anémones.

Sols sableux

Généralement secs et peu fertiles, ils se travaillent facilement, mais les plantes y nécessitent plus d’attention car ils retiennent peu les nutriments. On peut y cultiver milemrama, sauge, lavande, romarin et molène.

Sols argileux

Ce sont des sols qui retiennent efficacement les nutriments et l’humidité. Fertiles mais difficiles à travailler. Les plantes appropriées à ce type de sol sont le cornouiller, le prunier, les roses, géraniums, clématites et aucubas et idéal pour la culture des tomates.