Quel panneau de polycarbonate choisir : simple, alvéolaire, double-paroi ?

Vous avez décidé d’installer une serre équipée de panneaux en polycarbonate dans votre jardin et vous avez bien raison. Le polycarbonate est sans aucun doute le matériau idéal qui possède tous les avantages du verre sans ses défauts. Légers, maniable et facile à travailler, ces panneaux ne sont pas coupants, sont solides et sont d’excellents isolants. Il en existe à simple et à double paroi pour une meilleure isolation. Décidément, le polycarbonate a tout pour vous séduire.

Caractéristiques du panneau en polycarbonate

Le polycarbonate est une matière plastique très résistance aux chocs qui est utilisé pour fabriquer les casques de moto et les boucliers de la police. Il est considéré comme presque incassable ce qui en fait un matériau sécurisant quand des enfants jouent dans le jardin.

Il présente un indice de réfraction proche de celui du verre ce qui signifie qu’il est presque aussi translucide.

Les panneaux de polycarbonates sont d’excellents isolants, surtout ceux à double paroi. Ils permettent de maintenir une température constante dans votre serre et filtrent les rayons solaires réduisant de manière considérable les phénomènes de brûlures qui peuvent être observés sur certaines plantes.

Leur réparation est très facile puisqu’il suffit d’un peu de silicone pour réparer une fissure ou un petit trou. En cas de besoin, vous pouvez remplacer la partie abîmée par un morceau de polycarbonate que vous collerez avec le silicone. Mais rassurez-vous, avec sa solidité et sa durabilité de plus de dix ans vous serez tranquille un bon moment.

Le panneau double paroi, alvéolaire

Plaque polycarbonate alvéolaire 16mm
Plaque polycarbonate alvéolaire 16mm

L’utilisation de panneaux à double paroi est un choix judicieux si vous prévoyez de cultiver des plantes et des légumes sensibles aux variations de température. Leur structure en alvéole emprisonne de l’air, un excellent isolant, entre deux plaques de polycarbonate. Vous économisez jusqu’à 40 % de chaleur par rapport à un panneau simple paroi tout en maintenant une température constante et en stoppant presque tous les UV dangereux qui pourraient brûler vos précieuses pousses lors des chaudes journées estivales.

Les panneaux doubles paroi existent en différentes épaisseurs :

  • 4 mm ;
  • 6 mm ;
  • 8 mm ;
  • 10 mm ;
  • 16 mm ;

Le seul problème rencontré avec les panneaux de polycarbonate est l’apparition d’eau de condensation dans la serre qui tombe sous forme de grosses gouttes pouvant endommager les semis et les petites plantes et provoquer de la moisissure. Pour éviter cela, il suffit de chauffer légèrement la serre ou d’appliquer une fine couche de savon noir sur les panneaux.

Panneau simple

L’utilisation du panneau simple en polycarbonate est indiquée lorsque vous souhaitez avoir une serre esthétiquement proche d’une serre en verre. Sa transparence est la même et offre l’illusion parfaite.

Sa résistance aux chocs pour un panneau de 0,75 mm d’épaisseur est 100 fois plus forte que le verre. Il est capable de supporter une pression de 80 kg/m² soit une épaisseur de 30 cm de neige. Indispensable lorsque les enfants jouent au ballon dans votre jardin et lorsque la saison est propice aux orages de grêle.

Les panneaux simples paroi sont un peu moins isolants que les panneaux alvéolaires et rencontrent le même petit problème lié à la condensation. Utilisez-les si vos cultures sont moins sensibles aux variations de température.

Le polycarbonate, un matériau polyvalent pour tout type de serre

Grâce à sa structure, le panneau de polycarbonate est un matériau qui peut être mis en œuvre facilement à l’aide d’une petite scie ou d’un bon cutter.

Il est parfait pour les mini-serres, car il est léger. Associé à une structure en aluminium, il représente la meilleure solution si vous avez un petit jardin. Si vous n’en avez pas, la mini serre trouvera sa place sur votre terrasse ou votre balcon.

Le polycarbonate grâce à sa légèreté est aussi le matériau de choix pour une serre adossée contre un mur quand vous manquez de place. À vous les bons légumes dès le début du printemps et tout au long de la saison.