Le point sur les maladies et les insectes sous la serre

Avoir une serre avec des cultures en bonne santé, c’est le rêve de chaque jardinier. Malheureusement rares sont ceux qui peuvent se vanter de n’avoir jamais eu à faire face à l’une ou l’autre maladie cryptogamique ou à des attaques d’insectes ravageurs.

maladie du botrytis sur salade dans la serre
Dans les serres, le botrytis peut infecter la plante dès le stade de la plantule et peut provoquer une fonte des semis.

La serre étant un espace fermé et l’air ambiant y étant plus chaud qu’à l’extérieur, les ravageurs trouvent les conditions idéales pour s’y installer. Entre les invasions de pucerons ou de limaces et les maladies fongiques comme le mildiou et la rouille, ce petit guide devrait vous aider à y voir clair.

Les insectes

De nombreux insectes voraces menacent vos cultures sous serre. Parmi eux, il y a les limaces, les aleurodes et les pucerons.

Les limaces

Les limaces s’attaquent à de nombreuses plantes aussi bien ornementales que potagères.
Les petites limaces grises par exemple sont des herbivores voraces qui détruisent les plantes en les découpant. En période de sécheresse, elles se réfugient dans le sol et dévorent les parties souterraines des végétaux.
Elles peuvent également transmettre certains agents infectieux à vos plantes.

Il existe plusieurs solutions pour les éliminer :

  • La poudre d’algues calcaires, les aiguilles de pin, la sciure de bois, et même les coquilles d’œuf brisées vont gêner et empêcher leur progression
  • Il existe dans le commerce des produits anti limaces homologués.

Les aleurodes

Les aleurodes ou « mouches blanches » sont des insectes dont la taille varie de 1 à 3 mm à l’âge adulte. Ils se délectent de la sève des plantes et des légumes que vous cultivez dans votre serre comme les tomates, les haricots et les agrumes.
Ils provoquent la mort de la plante par affaiblissement.

Lorsque votre serre est envahie d’aleurodes, un traitement d’urgence s’impose :

  • Les insecticides sont efficaces
  • Un mélange d’eau et de savon noir en pulvérisation et le purin d’ortie fonctionne parfaitement.

Les pucerons

Les pucerons sont des insectes suceurs de sève qui s’attaquent à quasiment toutes les plantes.
Ils mesurent entre 2 et 4 mm et forment des colonies de plusieurs milliers d’individus.
Ils ravagent toutes les parties de la plante et provoquent son affaiblissement en prélevant sa sève.

La présence de pucerons dans votre serre est à prendre au sérieux et nécessite un traitement rapide :

  • Utilisation d’insecticides efficaces du commerce
  • Mise en place de moyens naturels : la coccinelle est le prédateur naturel du puceron.

Une alternative de choix, les traitements bio

Pour venir à bout des insectes ravageurs qui détruisent vos cultures, préférez l’utilisation de traitements biologiques. Ils ne sont pas nocifs pour l’environnement et sont très efficaces.
Parmi eux, on peut citer le savon noir, le purin de fougère et le purin d’ortie qui sont très efficaces contre les invasions d’insectes.

Les maladies fongiques

Il existe de nombreux champignons pouvant entraîner la destruction de vos cultures sous serre.

L’oïdium

Cette maladie cryptogamique appelée « maladie du blanc » est fréquente dans les serres. Elle se présente sous la forme d’un duvet blanc grisâtre qui apparaît sur les différentes parties de la plante qui se déforment et se perforent.
L’oïdium s’attaque à de nombreuses plantes comme le rosier, le pommier ou la vigne.

Il faut agir dès l’apparition des premiers symptômes :

  • Le soufre dilué dans l’eau et pulvérisé sur les plantes fonctionne parfaitement
  • Si la maladie s’est trop propagée, il faudra se résigner à arracher et à brûler la plante malade.

La rouille

La rouille est une maladie provoquée par divers champignons. La plante atteinte se retrouve avec des auréoles jaunes, rouges et brunes sur ses feuilles. Après un certain temps, celles-ci finissent par tomber rendant la plante affaiblie.
En général, la rouille ne provoque pas la mort de la plante, mais provoque un ralentissement de son développement.

Il existe différents traitements curatifs lorsque la maladie est installée :

  • Le purin d’ortie ou de prêle en pulvérisation
  • Si la maladie est très avancée, il existe des traitements efficaces à base de cuivre et de soufre.

Le mildiou

Le mildiou est provoqué par un champignon qui cause des brûlures foliaires et la destruction des jeunes tissus verts de la plante et des boutons floraux.
La maladie se manifeste par le jaunissement et le flétrissement des feuilles de la plante puis par leur chute.
Les plantes potagères sensibles au mildiou sont la tomate, la pomme de terre, le fraisier, la laitue, l’artichaut et les choux.
Une fois le mildiou installé sur vos plantes, il faut agir vite :

  • Élimination des végétaux pour éviter la propagation
  • Utilisation de fongicides contre le mildiou.

Le botrytis

Le botrytis ou « pourriture grise » peut affecter de nombreux végétaux dans votre serre.
La maladie se développe sur les fruits, les feuilles, les fleurs, les racines et les tiges de la plante affectée. Elle se manifeste par un flétrissement et l’apparition d’un feutrage gris sur la partie atteinte qui finit par mourir.
Parmi les végétaux qui peuvent être touchés par cette maladie, on peut citer la tomate, la fraise, le haricot, mais également le rosier, la pivoine ou la primevère.
Plusieurs traitements efficaces existent :

  • Les purins de prêle et d’ail sont très efficaces en traitement préventif
  • Si la maladie est trop installée, il faut supprimer les parties malades et les brûler pour détruire le champignon.

Les conseils pour éviter les maladies sous la serre

De nombreuses maladies cryptogamiques profitent du climat chaud et humide qui règne dans votre serre pour se développer sur les plantes. C’est pourquoi il faut permettre à l’air de circuler dans votre serre en ouvrant les orifices d’aération.
Lors de l’arrosage, évitez au maximum de mouiller les feuilles.
Sachez également qu’il existe dans le commerce de nombreuses plantes potagères qui ont été sélectionnées pour leur grande résistance aux maladies.