Compostage de surface, en tas, en silo : on vous dit tout

 

Il existe aujourd’hui différentes méthodes ou systèmes de compostage. Il peut s’agir de systèmes domestiques, petits et simples ou de systèmes technologiquement très complexes et automatisés, capables de traiter un grand volume de déchets.

La conception et les caractéristiques des systèmes de compostage dépendent de divers facteurs. Cela concerne notamment la durée du processus, l’espace nécessaire et la sécurité hygiénique.

Dans cet article, découvrez 4 techniques pour réussir votre compost au jardin.

Définition et processus de compostage

Le mot compost vient de l’ancien français componere ; mettre ensemble. Le compost est un mélange de matières organiques largement décomposées qui est utilisé pour fertiliser et conditionner le sol.

La matière organique doit d’abord se décomposer pour devenir du compost. Il existe différents degrés de décomposition et certaines conditions doivent être réunies pour y parvenir.

La matière organique constitue la matière première du processus de compostage. Dans de bonnes conditions, elle se décompose et se transforme en humus. Ainsi, le compostage peut désormais être appelé « fabrication d’humus ».

L’humus est défini comme la partie organique brune ou noire du sol formée par la décomposition de la matière végétale ou animale.

La tourbe est un humus vieux de milliers, voire de millions d’années, et constitue un complément précieux pour tout jardin. La tourbe est également la première étape de la formation du charbon de bois.

Les avantages du compost pour votre jardin

le compostage permet de réduire les déchets domestiquesLe compostage est le moyen le plus simple de transformer ses déchets en une ressource précieuse. En disposant d’un bac à compost dans votre propre jardin, vous pouvez facilement réduire vos déchets à la maison.

Le compostage élimine le besoin d’engrais chimique et de pesticides. Ces derniers sont également des sources de gaz à effet de serre, et absorbent le dioxyde de carbone de l’atmosphère pour le fixer sous forme de matière organique.

Le compostage des déchets alimentaires permet de réduire la quantité de déchets. Il participe également à la réduction du risque de changement climatique.

Si vous cherchez un moyen d’améliorer la terre de votre jardin, le compost est une solution efficace. Par exemple, le compost de jardin améliore à la fois la rétention d’eau et le drainage du sol.

Les plantes cultivées avec du compost sont plus vigoureuses et montrent peu de signes de stress dû au sel et aux nutriments.

La matière organique contenue dans le compost agit comme une éponge pour retenir la quantité d’eau nécessaire aux plantes et aux organismes du sol.

Le compost nourrit les organismes du sol et permet aux racines des plantes de pénétrer plus facilement dans le sol. Cela facilite son utilisation.

En compostant votre jardin ou votre potager, vous n’avez plus besoin d’acheter d’engrais ou d’amendements pour le sol. Le compostage réduit également les coûts d’assainissement et augmente la valeur économique de la terre et des produits cultivés.

4 techniques de compostage

Une clé importante de la réussite du compostage est la quantité de chaleur appliquée au tas de compost. Si le compost reste trop humide, trop longtemps, il ne se décompose pas correctement. Voici quelques techniques qui peuvent être bénéfiques dans votre tas de compost :

Le compostage en tas

Le compostage en tas est l’une des techniques les plus connues. Il convient aux cas où de grandes quantités de matière organique (plus d’un mètre cube) sont créées. Comme il s’agit d’une technique en une seule étape, elle permet ce que l’on appelle l’assainissement du compost.

Pour cela, il est nécessaire de connaître les étapes telles que :

  • Une collecte de la matière organique,
  • Le choix d’un endroit protégé du vent,
  • D’un endroit avec du soleil et de l’ombre,
  • Le choix d’un jour de pleine lune ou de lune décroissante,
  • Des matériaux frais et secs à collecter par couches de 20 cm, etc.
  • Une bonne aération en retournant le compost permet d’accélérer le processus.

Le compostage en tas demande de 9 à 12 mois avant de pouvoir être utilisé.

Le compostage de surface

Le compostage en surface est un complément indispensable au compostage des mauvaises herbes. Il permet d’éliminer les résidus de culture, les feuilles et les matières végétales mortes directement sur le sol.

Il est absolument essentiel que les matières ligneuses et grossières soient réduites en fragments avant d’être répandues dans le compost. Le résultat est une couverture du sol qui contribue grandement à la santé des plantes et du sol.

Cette couverture du sol régule l’approvisionnement en eau et en chaleur. Elle protège de la pluie et du vent. Elle contrôle la croissance des mauvaises herbes.

Le compostage en silo

Ce type de compostage est utilisé pour la production de petites quantités ou de quantités domestiques. Les composteurs commerciaux peuvent être utilisés ou construits selon des instructions simples. Les silos n’ont pas de couvercle, car le contact des déchets avec le sol est une partie essentielle du processus.

composteur en bois évolutif

Il est important qu’un côté du bac puisse être ouvert pour faciliter l’accès au tas. Il est conseillé de placer une trappe au bas de ce côté afin de pouvoir retirer le compost préparé.

Il faut tenir compte de facteurs tels que l’odeur et la couleur de la matière organique, qui sont des indicateurs d’un manque ou d’un excès d’humidité.

Le compost réalise en silo peut être récolté après 6 à 9 mois.

Le lombricompostage

Le lombricompostage est une technique de compostage plus rapide qui met à contribution les vers pour réaliser son compost. Cette technique peut se réaliser en intérieur comme en extérieur en utilisant un lombricomposteur à étages. Autre avantage, on peut récupérer le lombrithé (ou percolat), qui est le jus du lombricompost.

Les étapes du compostage

Voici les trois principales étapes du compostage :

Préparation du mélange

Il est important de choisir les matériaux à disposer de manière optimale dans le compost. Ceci permet d’obtenir plusieurs couches avec une masse homogène.

Le processus de broyage est important pour réduire le volume de matière à traiter et faciliter les actions de manutention ultérieures.

Bioxydation

La fraction organique, plus facilement assimilable, subit une attaque microbienne. La consommation d’oxygène est élevée et le taux de dioxyde de carbone commence à augmenter.

La température à l’intérieur du récipient augmente également fortement. Cela entraîne l’élimination des agents pathogènes et une forte baisse de la charge microbienne. Une agitation douce des déchets ne peut que renforcer ce processus pour de meilleurs résultats.

Maturation

Les microbes commencent à mourir lentement et la décomposition se poursuit plus lentement avec des molécules complexes et des débris microbiens. La température baisse également.

C’est à ce stade que se forment les importantes substances humiques qui déterminent la qualité du compost. Celui-ci est prêt lorsque sa couleur est suffisamment foncée. Un certain raffinement peut être effectué, avec un broyage pour une utilisation dans le jardin.

Comment réussir son compost de jardin ?

Les matériaux durs doivent être soigneusement déchiquetés, tandis que les matériaux mous, comme les tontes de gazon, doivent être mélangés aux déchets plus durs. De cette façon, la masse de compost sera aussi friable que possible.

  • Lors de la formation du tas, la couche de déchets empilés doit avoir une épaisseur de 15 cm.
  • Lors du travail, il faut veiller à ne pas former de couches épaisses. Cela permet de compacter le matériau et de le rendre imperméable à l’humidité et à l’air.
  • Lors du compostage, les matières premières sèches doivent être légèrement humidifiées, mais pas trop.
  • L’aération du compostage est important. Vous pouvez retourner à la griffe votre tas ou utiliser des aérateurs pour mélanger et aérer votre compost

 

Faire du compost est un mode de vie qui a fait ses preuves. Peu importe que vous viviez à la campagne avec beaucoup de terrain ou en ville avec juste un patio et quelques plantes en pot. Vous pouvez faire la différence dans votre environnement. Et c’est un bon moyen d’éduquer vos amis et votre famille sur le cycle de la vie et votre qualité de vie. La préservation des déchets est un excellent moyen d’aider à la fois votre porte-monnaie et la planète.