Les bonnes et mauvaises associations de plante avec les tomates

Les plants de tomates apprécient les sols enrichis tous les 2 ou 3 ans avec du compost ou du fumier. Le plant de tomates apprécie d’être planté plusieurs années de suite au même endroit. Si toutefois vos plants y sont sujets aux maladies, changez de place à vos plants de tomates l’année suivante. Il faudra alors attendre environ 5  ans pour pouvoir replanter vos tomates au même endroit. Certaines associations peuvent vous permettre d’obtenir une meilleure croissance de vos plants. Vous éviterez ainsi plus facilement les désagréments liés aux maladies. D’autres associations de plantes peuvent au contraire être néfastes à la croissance de vos plants de tomates anciennes.

Les bonnes associations de plantes avec les tomates

Si vous en avez la possibilité, faites pousser vos plants de tomates à côté d’autres plantes dont la présence peut leur est bénéfique. On les appelle des “plantes compagnes“. En faisant pousser des plantes compagnes à proximité de vos plants de tomates anciennes, vous pourrez lutter efficacement contre des ennemis tels que les pucerons. Vous favoriserez de diverses manières la bonne croissance de vos plants.

  • Les tagètes feront de très bonnes compagnes pour vos tomates anciennes. Elles les protégeront contre les nématodes. Ces derniers sont des vers microscopiques qui vivent dans le sol. Ils risquent d’infester les racines des plants de tomates.
  • L’oeillet d’Inde est une une plante compagne de la tomate. Plantez si possible des œillets d’Inde entre vos plants. Vos plants auront une meilleur croissance et seront plus productifs. Ils permettront aussi d’éloigner les nématodes, pucerons, altises et d’autres insectes nuisibles pour vos plants.
  • Les soucis sont elles aussi des fleurs ayant une influence positive sur les plants de tomates. Tout comme les œillets d’Inde, elles ont la réputation de repousser les pucerons.
  • Les capucines peuvent éviter que vos plants de tomates ne soient victimes d’attaques de pucerons. Elles attirent les pucerons seront ainsi leur première cible.
  • Le basilic est lui aussi un bon voisin pour vos plants de tomates. Il éloigne les mouches et les moustiques. Il favorise leur croissance et contribue à améliorer la saveur des tomates. Le basilic est d’ailleurs très souvent utilisé pour la réalisation de coulis de tomates. Il a la réputation de sublimer la saveur de la tomate. Cette association fréquente en cuisine est aussi conseillée au potager.
  • L’ail protège les plants de tomates contre les tétranyques. L’ail éloignera les insectes de vos plants de tomates.
  • La menthe a elle aussi des vertus pour la tomate. Elle influe de façon positive sur la croissance et la saveur des tomates. Elle repousse bon nombre d’insectes nuisibles.
  • L’ortie contribue à améliorer la conservation des tomates. Il est de plus conseillé d’enfouir une poignée d’orties fraîchement coupées lors de la plantation des plants de tomates. Vos plants seront alors moins sujets aux maladies.
  • Les carottes, la ciboulette, les oignons, le persil, l’amarante et les radis sont d’autres plantes dont le voisinage est bénéfique pour les plants de tomates.

Les tomates peuvent elles aussi protéger d’autres plantes. Ainsi, les tomates protègent les asperges contre les criocères. Elles protègent aussi les groseilles contre les insectes. Elles protègent aussi les rosiers contre les taches noires.

Les mauvaises associations

Contrairement à ces plantes, d’autres peuvent avoir un effet néfaste sur vos plants de tomates. Il n’est pas conseillé de les planter à côté de vos plants de tomates.

  • Le choux-rave ne fait pas bon ménage avec les plants de tomates. C’est d’ailleurs le cas de la plupart des membres de la famille des choux.
  • Les pommes de terre et les tomates sont sujettes au mildiou. Il faut donc se méfier d’une contagion de l’un vers l’autre. Les tomates ont de plus la particularité de rendre les pommes de terre plus vulnérables aux brunissures.
  • Le maïs n’est pas le voisin idéal du plant de tomates. Ceux-sont les mêmes vers qui s’attaquent à ces deux plantes. Il est donc préférable d’éviter de les planter côte-à-côte.
  • Le tabac peut transmettre des maladies à vos plants de tomates. Ainsi, le contact avec du tabac peut leur faire contracter la mosaïque du tabac.
  • Le concombre et le haricot ont une influence défavorable sur la croissance des plants de tomates. Il en est de même pour le fenouil et les plants de courgette. Ils perturbent aussi la croissance des plants de tomates.