Hydroponie, qu’est-ce que c’est ?

L’hydroponie, souvent confondue à tort avec une culture de plantes bio, est bien plus qu’une simple culture d’aliments traditionnels. En effet, outre les méthodes utilisées, lesquelles sont bien différentes, la culture hydroponique n’est pas forcément bio comme on pourrait le penser. 

Comprendre l’hydroponie

L’hydroponie, ou la culture hydroponique, est un moyen de se passer de la terre pour cultiver des plantes. On remplace alors la terre par un substrat neutre et inerte qui est utilisé pour soutenir les racines de la plante et ainsi faire pousser des cultures directement dans une eau riche en nutriments. Dans la culture hydroponique, on peut cultiver de nombreux fruits et légumes (laitues, fraises, myrtilles, framboises, melon, poivrons, épinards, tomates, concombres) et d’herbes aromatiques (basilic, origan, sauge). Il est aussi possible de faire pousser des fleurs comme les orchidées qui se prêtent bien à ce type de culture.

L’hydroponie comment ça marche

hydroponie-comment-ça-marche
L’hydroponie, comment ça marche ? Ce schéma permet de comprendre le réseau fermé d’arrosage. L’oxygène couplé aux nutriments assure un apport nutritionnel perpétuel aux plantes via les racines.

L’hydroponie comporte plusieurs avantages :

  • Il est possible de produire des plantes partout dans le monde, à n’importe quelle période de l’année ;
  • Il est inutile de désherber et d’utiliser des insecticides en trop grande quantité ;
  • Le rendement et la croissance des plantes en hydroponie sont nettement plus élevés ;
  • L’hydroponie permet de faire des économies en eau.

Comment réussir sa culture hydroponique ?

Plusieurs approches existent pour concevoir des systèmes hydroponiques suivant leur sophistication. Cependant, les éléments fondamentaux restent sensiblement les mêmes. Le premier élément essentiel est de l’eau fraîche. Une eau filtrée avec un pH d’environ 6 à 6,5 est nécessaire à la survie de la culture.

légumes en culture hydroponique
Laitues en culture hydroponique

Dans l’agriculture traditionnelle, les racines obtiennent de l’oxygène à partir de poches d’air dans le sol. En fonction de la configuration hydroponique, il faudra soit laisser de l’espace entre la base de la plante et le réservoir d’eau, soit oxygéner le récipient en installant une pompe à air. Si les plantes sont cultivées en intérieur, il faudra investir dans un éclairage spécial. Chaque type d’installation aura une exigence différente pour la quantité de lumière dont elle aura besoin et le placement dudit éclairage. 

Même si la culture hydroponique se passe de la terre, les racines ont tout de même besoin d’un support pour s’accrocher et se fixer.

Les substrats généralement utilisés en hydroponie sont :

  • La vermiculite ; 
  • Des billes d’argile ;
  • De la laine de roche.

Il vaudrait mieux s’éloigner des matériaux qui pourraient se compacter comme le sable ou qui ne retiennent aucune humidité comme le gravier. Les plantes auront besoin de beaucoup de magnésium, de phosphore, de calcium et d’autres nutriments pour pousser et rester en bonne santé. Ces nutriments doivent être inclus dans l’eau qui nourrit les plantes. Ils sont trouvables à la vente en magasin ou bien sur Internet.

1 réflexion au sujet de « Hydroponie, qu’est-ce que c’est ? »

Les commentaires sont fermés.